Direction Régionale des Affaires Culturelles de Champagne-Ardenne
dossier ponctuel (recensement des objets de la cathédrale de Reims) ; liste objets classés MH

Champagne-Ardenne, Marne

Reims

Peinture monumentale du premier registre de la chapelle Saint-Joseph

Type de dossier : individuel Date de l'enquête : 2011

Désignation

Dénomination : peinture monumentale

Compléments de localisation

Numéro INSEE de la commune : 51454
Aire : Reims
Canton : Reims 6
Milieu d'implantation de l'édifice de conservation : en ville
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice : choeur, chapelle sud-est (chapelle Saint-Joseph), 1er registre

Description

Commentaire descriptif : Murs et soubassements du premier registre en pierre calcaire, peinte de motifs polychromes ; chapiteaux des arcatures dorés. Peinture à la détrempe : soubassements d'appui du premier registre ; émulsion grasse : murs du premier registre, cimaises et socles de colonnes des soubassements.
Deux niches agrémentent le côté ouest des murs.

- Clé de voûte : pierres apparentes.
- Nervures : pierres apparentes. Polychromie à la détrempe. Emulsion grasse et dorure à la mixtion (sur les pierres à motifs ornementaux).
- Arc doubleau, arcs formerets, arcs de contreforts corniers, colonnes et remplages : pierres apparentes appareillées. Polychromie à la détrempe. Dorure à la mixtion (arc doubleau).
- Chapiteaux : 1er registre : émulsion et dorure à la mixtion sur pierre sculptée. 2ème registre : pierre sculptée sans polychromie.
- Murs du 2e registre, contreforts corniers etr soubassements d'appuis du 2e registre : émulsion grasse.
- Murs du 1er registre : émulsion grasse.
- Soubassements d'appui du 1er registre : détrempe. Huile (cimaise et socles de colones).
Catégorie(s) technique(s) : peinture murale
Matériau(x) et technique(s) : calcaire (support) : détrempe à la colle, peinture à l'huile en émulsion, doré
Précisions sur la représentation : Sur les murs : faux appareillage à filets rouges sur ton de pierre ou bleus sur ton ocre ; chapiteaux à feuillage.
Sur les fonds d'arcature : semis de croix et d'initiales S et J entrelacées (pour saint Joseph), sur une peinture à effet de drapé ; dans la partie haute, frise avec des fleurs de lys et frise géométrique ; fronton avec des rinceaux et des motifs géométriques.
Dans les arcatures hautes : faux-joints, frises avec des rinceaux, avec des motifs géométriques ; en partie haute, des médaillons hexalobés, dont certains avec un motif de pot à feu.
Dimensions : h = 350
Précisions sur les dimensions : Hauteur du premier registre.
Précisions sur l'état de l'oeuvre : Sur le support, par endroit, reprise de joints et épaufrures. Gros soulèvement et pertes importantes de la couche picturale, par écaillage et usure. Empoussièrement généralisé et encrassement noirâtre. Les parties inférieures sont pulvérulentes.
Des sondages et essais de restauration ont été effectués par endroits (ARCOA/Dubois/DRAC/CRMH).
Marques, inscriptions, emblématique, poinçons : inscription (latin)
Précisions sur les inscriptions : Les deux niches du côté ouest sont surmontées de cartouches dans lesquels se trouvent des inscription en latin, avec une typographie des années 1920-1930.
Transcription : QUI FUERIS DOMINO ACELESTI SORTE TRIUMPHANS / FER PUERO GENTIS VOTA PRECESQUE TUO (cartouche de droite).
Cartouche de gauche illisible car protégé par du papier.

Historique

Commentaire historique : L'ensemble des peintures serait de la 2e moitié du 19e siècle. Les inscriptions situées au-dessus des niches semblent plutôt d'une typographies des années 1920-1930.
Les chapelles rayonnantes comporte un ensemble homogène de peintures monumentales dans les registres inférieurs, les registres supérieurs et les vôutes. Des sondages et analyses (ARCOA/Dubois/DRAC/CRMH) ont été effectués dans les chapelles du Sacré-Coeur et Saint-Joseph en vue d'une restauration.
Datation(s) principale(s) : 2e moitié 19e siècle ; 2e quart 20e siècle

Situation juridique

Statut de la propriété : propriété de l'Etat
Date et nature de la protection MH : 1862 : classé au titre immeuble
Précisions sur la protection : Immeuble par destination (I.D.).

Trois travées centrales

Données complémentaires :



Documentation

Documents figurés

[Intérieur de la cathédrale de Reims : vue sur le déambulatoire, côté sud, depuis la chapelle Saint-Joseph] / Rothier, F. phot. [limite 19e siècle 20e siècle]. 1 photographie : n. et b. (BM Reims. XIII-II, photographies F. Rothier, n°120).

Bibliographie

Rapport des travaux d'étude et examen des décors peints des chapelle Saint Joseph et chapelle du Sacré-Coeur, cathédrale Notre-Dame de Reims. Réalisé par l'ARCOA, à la demande de Lionel Dubois, Architecte en chef des Monuments Historiques, pour la DRAC/CRMH, en novembre 2009. Edition numérique, 101 p.



Annexes

  1. Extraits du rapport des travaux d'étude et examen des décors peints des chapelles saint-Joseph et chapelle du Sacré-Coeur (ARCOA, novembre 2009) :

    1) Descriptif des décors :

    Le style de décors de la chapelle Saint Joseph est caractéristique du 19e siècle. Toutes les surfaces sont peintes, excepté la voûte dont les pierres appareillées sont apparentes. Il existait peut-être à l'origine un décor « en chaussette » au niveau de la clé de voûte mais celui-ci a disparu, les pierres ayant probablement été remplacées. La polychromie à la détrempe des nervures a quasiment disparue mais on peut observer sur certaines pierres des motifs ornementaux dorés relativement bien conservés. Comme les nervures, les colonnes, les remplages, l'arc doubleau et les arcs formerets présentent une polychromie à la détrempe. Les chapiteaux en pierre sculptée mêlent polychromie et dorure. Les murs du second registre sont recouverts d´un faux appareillage à filets blancs sur fond orangé sur lequel se détachent cinq frises à motifs géométriques et ornementaux. Les quatre rosaces situées en partie supérieure du registre sont décorées de vases ornementaux. Les murs du premier registre font alterner décors ornementaux et faux appareillage rouge sur ton pierre ou bleu sur ton ocre. Les initiales S et J (Saint Joseph) constituent un des motifs ornementaux répétitifs de ce décor. Au-dessus des deux petites niches qui agrémentent le registre, on distingue des phrases écrites en latin. Les soubassements présentent un degré d'usure avancé mais on devine des restes de polychromie à la détrempe.

    2) Interventions :

    a- Prélèvements
    Des échantillons de décors ont été prélevés sur chacun des deux registres. Ces échantillons ont été soumis à une analyse physico-chimique afin d'identifier les matériaux constitutifs de la couche picturale et de la préparation quand la peinture n´est pas directement posée sur la pierre. Ces analyses ont été réalisées par le laboratoire Larcroa (Paris).

    b- Sondages
    Les techniques de mise en oeuvre des peintures murales étant identiques dans les deux chapelles (Sacré-Coeur et Saint-Joseph), on se réfèrera aux sondages stratigraphiques de la chapelle du Sacré Coeur pour la chapelle Saint Joseph.

    c- Tests
    Dans le but d'établir un protocole d'intervention pour la restauration des peintures de la chapelle, des tests de refixage, de nettoyage et de consolidation ont été effectués sur différentes parties du décor. Ces zones ont été choisies afin de tester divers produits et techniques sur chacune des techniques mises en oeuvre pour réaliser le décor, leur résistance aux différentes actions n'étant pas la même. Ainsi une partie des tests est effectuée sur des zones de détrempe et une autre sur des zones d'émulsion. Les techniques de mise en oeuvre des peintures murales étant identiques dans les deux chapelles, les essais ont été limités aux techniques et aux produits sélectionnés dans le protocole d´intervention de la chapelle du Sacré Coeur.

    d- Restauration de zones témoins
    Deux zones témoins ont été sélectionnées afin de réaliser des essais de restauration et de restitution des décors. Ces essais ont été effectués d'après le protocole d'intervention (...) qui établit les différentes phases des travaux de restauration. Les échafaudages mis en place ne permettant pas d'accéder à l'ensemble des décors, les zones ont été choisies en fonction de leur accessibilité mais dans des parties représentatives de chaque type de motif ornemental. La zone située au-dessus d´une des deux petites niches et comportant une citation latine présentant des soulèvements importants, une protection d´urgence y a été effectuée. Pour éviter une éventuelle perte de matière, un non-tissé a été appliqué sur cette zone à l´aide d´Acril 33 à 10% dans l´eau. Cette protection restera en place jusqu'à la restauration complète de la chapelle. Les zones témoins sont localisées (...) et les différentes étapes de leur restauration sont présentées (...). Sur la partie basse des murs du 1er registre, affectée par l'humidité, la patine originale du décor est très abîmée, voire lacunaire. Il est nécessaire de la restituer. L'enduit de lissage appliqué pour remettre toutes les surfaces à niveau devra imiter l'état de surface général du décor : il est donc nécessaire de reproduire les griffures d'outils visibles sur les surfaces originales.

    Protocole d'intervention : se référer aux pages 100-101 du rapport de restauration.




Illustrations

Doc. 1
Vue sur le déambulatoire, côté sud, depuis la chapelle Saint-Joseph ; phot. Rothier, vers 1900 (BM Reims)
Fig. 2
Trois travées centrales
Fig. 3
Travée interne du côté est
Fig. 4
Sondage en bas du fond d'arcature, côté est
Fig. 5
Sondage des frises en haut du fond d'arcature, côté est
Fig. 6
Partie supérieure des fonds d'arcature, côté ouest
Fig. 7
Niches, côté ouest
Fig. 8
Sondage des motifs au-dessus des niches, côté ouest
Fig. 9
Inscription au-dessus de la niche gauche, côté ouest
Fig. 10
Inscription au-dessus de la niche droite, côté ouest

Voir

Reims, 1. Objets mobiliers à la cathédrale

Voir aussi

Reims, Peintures monumentales des seconds registres et des voûtes des quatre chapelles rayonnantes
Reims, Peinture monumentale du premier registre de la chapelle du Sacré-Coeur
Reims, Peinture monumentale du premier registre de la chapelle Sainte-Jeanne d'Arc
Reims, Peinture monumentale du premier registre de la chapelle Sainte-Thérèse

Chercheur(s) : Bardoneschi Floriana ; Decrock Bruno. (c) Ministère de la Culture. Renseignements : DRAC/CRMH, 3 faubourg Saint-Antoine, 51037 Châlons-en-Champagne cedex. Tél. : 03 26 70 36 61.
(Document produit par RenablLyon : P. Brihaye, DRAC Bretagne / Y. Godde, Ville de Lyon)