La cathédrale et le mécénat

 


L'élan de générosité après la Première Guerre mondiale


Après la guerre de 1914-1918, dont la cathédrale sort très affectée, un important élan de générosité public et privé, au premier titre duquel la société des Amis de la cathédrale, va accompagner l'Etat dans la restauration du monument.
Durant vingt années, l'architecte Henri Deneux entreprend de relever la cathédrale de ses ruines, objectif atteint avec la nouvelle consécration de l'édifice par le cardinal Suhard, archevêque de Reims, le 18 octobre 1938.


Les dons vont permettre de mener à bien le chantier. Ils proviennent de France et du monde entier.
John D. Rockefeller est certainement le donateur le plus célèbre, mais on peut également mentionner, parmi les premiers mécènes, la Rheims Cathedral Restoration Fund, qui a collecté des fonds en Angleterre et dans le Commonwealf, ou le Comité danois pour la reconstruction de la cathédrale, sous la présidence du conseiller d'Etat Wilhem Hansen.


Le mécénat aujourd'hui : restauration et création contemporaine


L'action du ministère de la Culture et de la Communication / Direction régionale des affaires culturelles de Champagne-Ardenne, qui a consacré 12 millions à sa restauration depuis 1995, est aujourd'hui encore soutenue par les collectivités territoriales et par l'initiative privée d'entreprises et de particuliers.

Monument emblématique, chef-d'œuvre de l'art gothique, la cathédrale de Reims attire un important mécénat, pour des projets liés à la restauration de l'édifice, mais également à la création contemporaine.
Les vitraux créés par Marc Chagall en 1971 et financés par le Comité des Bâtisseurs en sont le reflet, ainsi que, 40 ans apres Chagall, en 2011, la réalisation par l'artiste allemand Imi Knoebel de trois vitraux pour les chapelles adjacentes à la chapelle d'axe. Une œuvre initiée par le ministère de la Culture et de la Communication, dans le cadre d'une commande publique, qui a bénéficié d'un important mécénat d'entreprises : la Fondation d'entreprise du Groupe GDF SUEZ, le Champagne Louis Roederer, la Caisse d'Epargne Lorraine-Champagne-Ardenne, entreprises présentes sur le territoire de la Champagne-Ardenne, mais également en Europe et dans le monde.

Dans le domaine de la restauration, citons, en 2009, le financement, par le club d'entreprises rémoises "Prisme" de la recréation lumineuse du labyrinthe de la cathédrale, disparu au XVIIIe siècle.
Soulignons, enfin, le rôle essentiel de la Société des Amis de la Cathédrale, qui, depuis 1917, mobilise le mécénat autour du monument. Parmi les dernières restaurations, réalisées avec leur concours, figurent la copie de la statue de la Reine de Saba et le projet de restauration du vitrail de la rose centrale et de la statuaire du portail occidental.

 


La société des Amis de la cathédrale de Reims


La Société des Amis de la cathédrale de Reims, association régie par la loi de 1901, a été fondée le 9 mai 1917, à Paris dans une salle du musée du Louvre, par deux rémois, Henri Abelé et Max Sainsaulieu, trente mois après l'incendie du 19 septembre 1914, qui a ravagé la cathédrale.

Sa création a été placée sous le haut patronage du Président de la République de l'époque, Raymond Poincaré et de l'Archevêque de Reims, le Cardinal Luçon.


La Société des Amis de la cathédrale de Reims a pour but de susciter les initiatives et les efforts pour restaurer et embellir la cathédrale, classée depuis 1992 à l'inventaire du Patrimoine de l'UNESCO. Elle compte aujourd'hui cinq cents membres.


Coordonnées de l'association :

Société des Amis de la Cathédrale de Reims
Maison de la vie associative
122 bis, rue du Barbâtre
51100 REIMS
Tél. : 03 26 47 15 79
Email : contact@amis-cathedrale-reims.fr


La loi de 2003 sur le mécénat


Monument appartenant à l'Etat, la cathédrale est éligible à la loi sur le mécénat qui permet aux donateurs de bénéficier de 66% de réduction d'impôt pour les particuliers et de 60% pour les entreprises.
En savoir plus sur la loi mécénat : www.culture.gouv.fr