Chronologie de la construction
trois siècles de travaux



Le site accueille une première implantation religieuse au tout début du Ve siècle.

Il s'agit d'un édifice modeste, qui sera rebâti et agrandi, d'abord à l'époque carolingienne (entre 816 et 862), puis au milieu du XIIe siècle, dans le style du premier art gothique.




Le chevet de la cathédrale de Reims construit dans le second quart du XIIIe siècle
© Pascal Stritt, 2007

 

 

1211-1241 : la campagne du chœur

 

Le monument actuel fait table rase des édifices antérieurs.

Si la date de 1211 généralement admise pour le début du chantier fait encore débat auprès des historiens, la pose de la première pierre par l'archevêque Aubry de Humbert a lieu le 6 mai de cette même année, un an jour pour jour après l'incendie de l'édifice précédent. La première campagne renouvelle le chœur, le transept et les dernières travées de la nef, consacrées en 1241.

 

 

 

1250-1300 : la campagne de la façade

 

Les travaux de la façade occidentale occupent ensuite toute la seconde moitié du XIIIe siècle.

L'étude stylistique de la façade - les sources d'archives font défaut - permet d'estimer que la zone des portails est terminée vers 1270, et le haut étage de la rose à la fin du XIIIe siècle.

Les parties centrale et sud de la galerie des rois sont montées dans la continuité au début du XIVe siècle.

 

 

 

Une cathédrale inachevée

 

Les travaux ralentissent ensuite. La partie nord de la galerie des rois et les deux tours datent du XVe siècle. Lorsque Jeanne d'Arc et Charles VII arrivent pour le sacre (1429), la cathédrale ne comporte pas encore de tours.

Des flèches étaient initialement prévues au-dessus des tours de la façade et du transept, leurs souches anciennes étaient encore partiellement visibles au XIXe siècle.

Un violent incendie, qui détruisit l'ensemble de la charpente en 1481, ne permit pas de mener à bien ce projet et de parachever l'édifice.