MÉCÉNAT

 


Depuis la Première Guerre mondiale, la cathédrale de Reims bénéficie régulièrement de la générosité privée, qui accompagne l'Etat dans ses campagnes de restauration.

Aujourd'hui encore, Notre-Dame continue de faire l'objet d'importants projets de mécénat.

Ainsi, en juin 2011, ont été dévoilés au public les vitraux réalisés pour la cathédrale par l'artiste Imi Knoebel, dans le cadre d'une commande publique du ministère de la Culture. Une création qui a bénéficié d'un important soutien du mécénat d'entreprises.

Puis, en 2015, le don de trois nouveaux vitraux d'Imi Knoebel de la Fondation pour l'art du land allemand de Rhénanie du Nord - Wesphalie, a été soutenu par le ministère allemand des affaires étrangères.

Les copies des statues de la Reine de Saba et de l'Homme à tête d'Ulysse, qui ont retrouvé leur place en 2010 sur la façade occidentale, ont été réalisées sous l'impulsion de la Société des amis de la cathédrale, qui a également participé à la restauration de la grande rose, en mobilisant un million d'euros d'entreprises et de particuliers (2013-2016).