LES VITRAUX MÉDIÉVAUX

 


Une grande partie des vitraux médiévaux de la cathédrale de Reims ont disparu. Leur histoire nous rappelle combien sont fragiles ces œuvres parvenues jusqu'à nous au prix de nombreux efforts.

Lorsque le temps et les intempéries n'ont pas fait leur œuvre, les verrières ont subi les destructions volontaires ou les aléas des guerres.

Dès le XVIe siècle, les vitraux avaient fait l'objet de restaurations ponctuelles et, après la Première Guerre mondiale, certaines des baies hautes ont été patiemment reconstituées.

Aujourd'hui, les vitraux conservés forment un ensemble d'une belle cohérence et concourent à faire de cet édifice un haut lieu du vitrail. L'audacieux agencement du fin réseau de pierre de la rose occidentale constitue une des plus belles réalisations gothiques tandis que les verrières hautes du chœur, par leur programme iconographique, sont un impressionnant manifeste de la puissance de l'Eglise de Reims.